• Nouveau: découvrez Numento le logiciel des collectionneurs •• Créé avec Web Acappella version gratuite •
 
Enterrée au cimetière Montparnasse, dans une fosse provisoire, Élisa Mercœur n'a eu tout d'abord comme monument qu'une frêle croix de bois. Sa mère, et quelques amis organisent cependant une souscription. La pauvre fille fut exhumée et transportée au Père-Lachaise. On était en 1836. Depuis, le temps a fait son œuvre. Les angles du monument sont arrondis, usés, la pierre mince, la lourde chaîne de fer qui reliait les deux bornes de la façade a disparu. Le tombeau qui lui avait été élevé au Père-Lachaise, s'effrite sous les morsures du temps.
Plan Père-Lachaise Trébuchet contact Mme Lapérouse SalmPour en savoir plus cliquer :
Le 27 juin 1809, un homme de peine de l'Hospice des Enfants Trouvés, établissement situé rue des Orphelins, à Nantes, recueille une petite fille abandonnée. Sa mère viendra la reprendre à l'hospice des orphelins. Reçue en 1826 de l'Académie de Lyon, et peu de temps après de la Société Académique de la Loire-Inférieure, la jeune fille se laissa aller à l'enivrement de la gloire. Elle partit avec sa mère à Paris, vers la fin d'octobre 1828. Une maladie de poitrine, suite souvent inévitable des veilles et des chagrins, vint l'affecter, frêle, délicate, n'ayant de forces que dans son énergie morale, elle lutta d'abord, puis elle se courba. Mlle Élisa Mercœur est morte d'une maladie de poitrine et de misère. Une phtisie laryngée, compliquée d'ulcères dans les intestins, devait la conduire au tombeau.
Camélia Elisa Mercoeur Jardin des Plantes à Nantes
Tombe Élisa Mercœur au Père-Lachaise
Élisa Mercœur (1809 - 1835)
Buste Élisa Mercœur (Musée Flaubert Rouen)
LES NANTAISES Au Père-Lachaise
LES NANTAISES Au Père - Lachaise
Karen Roberts - Lhomeau Eric
« Voyez le buste d'Élisa Mercœur, de cette jeune muse, qui a vingt ans, avait déjà composé une tragédie véritablement hors de ligne par ses beautés de premier ordre, qui avait publié un volume de poésies, où brillent une foule de morceaux du plus grand mérite. Eh bien ! cette organisation gracieuse, cette forme harmonieuse, et qui semble se détacher de la terre, nous annonce par la prédominance des régions supérieures et antérieures sur toutes les autres, qu'il s'agit ici d'une volonté ferme, appliquée à l'exercice de l'intelligence, avec une raison marquée de la raison sur les instincts. » Journal de la Société phrénologique de Paris -1835
LES NANTAISES AU PÈRE-LACHAISE Edition le Veilleur de Nuit Karen Roberts - Eric Lhomeau Ouvrage 50 pages noir et blanc : 14 cm x 21 cm. Prix : 9 euros + 1 euro participation frais de port (France) Pour commander par chèque : à l'ordre de Holotec /Adresse : 12 rue de Budapest Nantes 44000
Élisa Mercœur Je veux me reposer avant d'être lassée / Je ne veux qu'essayer quelques pas du chemin.
WaldorEncore un ange que la terre Abreuvera de dégoût et de fiel Encore une sœur, une amie Que je verrai tomber flétrie Au vent de la fatalité. Encore une pauvre colombe Qui viendra redire à la tombe Son avenir désenché Anonyme 1841 (L'ode aux mânes d’Élisa Mercœur )
ICI Visite Père - Lachaise Les Nantaises au Père-Lachaise
ICIA suivre